Comment choisir le meilleur bracelet connecté ?

Les bracelets connectés étanches se définissent comme des accessoires vestimentaires servant à traquer une activité. Il s’agit bien évidemment d’un point regrettable au niveau de l’ergonomie du produit : on ne peut ni prétendre faire varier les couleurs de son équipement ni remplacer le bracelet si celui-ci vient à s’abîmer. Les phases du sommeil n’en sont que plus précises, avec notamment l’arrivée des zones de sommeil paradoxal (celles où l’on rêve). Chaque bracelet fonctionne en binôme avec une application (gratuite) à installer sur son smartphone. Bluetooth four.0. Le bracelet enregistre votre activité, puis transmet les données à votre smartphone par l’intermédiaire d’une connexion sans fil Bluetooth.

Intéressant : en marge des plages de sommeil profond, léger ou éveillé, le vivosmart HR dévoile une courbe de mouvement. Chaque partie du bracelet vient s’enficher de part et d’autre du tracker, avec une attache sécurisée. À première vue c’est assez difficile à croire mais ce bracelet de 30 g est muni d’un affichage à one hundred Leds qui s’adapte à la luminosité ambiante, d’un capteur de mouvements, d’une batterie et d’une connexion USB pour le recharger et transférer ses données. C’est quand meme bien triste que tu aies eu besoin d’attendre et d’acheter un gadget de geek pour pratiquer un vrai sport.

Hélas, cette fonctionnalité n’est pas suffisamment développée pour véritablement convaincre et ne fait, ici, que de la figuration. Le bracelet est waterproof : pas de problème à l’extérieur ou pour se laver les mains, ou faire la vaisselle dans qques centimetres d’eau. Étanche (jusqu’à 5 ATM), il est constitué d’un module électronique indissociable du bracelet. Si jusqu’alors ses montres et autres bracelets connectés n’utilisaient que leur gyroscope pour évaluer la qualité de notre sommeil selon nos mouvements, la corrélation des mouvements enregistrés et la mesure du temps entre les pulsations, associées aux algorithmes de Fitbit, permet de parfaitement identifier les zones d’éveil, de sommeil léger, profond, mais aussi paradoxal.

Selon notre activité, le bracelet peut nous proposer un objectif de pas à atteindre et cohérent avec nos habitudes et notre mode de vie. Une seconde pression indique le nombre de pas effectués, une troisième le rythme cardiaque de l’utilisateur à l’prompt T. Avec son premier bracelet connecté, Wiko signe un produit d’entrée de gamme qui veut peut-être en faire un peu trop. Du coup, le bracelet connecté perd beaucoup de son intérêt, notamment auprès de sportifs — et évidemment des coureurs — qui apprécient de constamment savoir dans quelle zone cardio ils se situent.

Une mise à jour de l’software Fitbit en avril, lors de la sortie de l’Alta HR, permettra de beaucoup mieux cerner la qualité de son sommeil et, éventuellement, d’agir sur ce qui peut l’altérer, grâce à des conseils personnalisés. On retrouve les résultats dans l’utility, mais aussi sur le website de Garmin. Il est aussi doable de visualiser ses moyennes de Sommeil sur 30 jours (avec temps éveillé, de sommeil paradoxal, faible ou profond), mais également de comparer ses données avec celles de personnes de sexe et d’âge identiques.

Sans véritable level commun dans son design avec ses aînés, les Polar Loop et Loop 2 , l’A360 prend la forme d’un petit module électronique à enficher dans un bracelet de silicone (noir, blanc, rose, bleu, vert). Durant notre take a look at étalé sur 15 jours, le bracelet s’est malencontreusement détaché à quelques reprises lors de frottements sans doute un peu trop appuyés. Un bracelet connecté compte vos pas quotidiens, la distance parcourue, les calories brûlées. Chaque jour, l’application nous indique comment atteindre l’objectif quotidien que nous fixe le bracelet.